fbpx

Combien économiser par mois : 5 étapes pour trouver le montant idéal

blank

Je m’appelle Kévin et je suis le fondateur du blog Argent Actif.

(Merci Johan de me laisser la parole sur ton blog)

J’ai longtemps négligé mes finances personnelles (dépenses excessives, zéro épargne et découvert à gogo…). Et cela, jusqu’à atteindre les -2800€ de découvert.

En me formant et en mettant en place les bonnes actions, j’ai su prendre ma revanche.

Et aujourd’hui, la sérénité financière me sourit à pleines dents.

Connaissant l’impact psychologique que les difficultés financières peuvent engendrer, je me suis donné comme mission d’aider un maximum de personnes.

Bref… Revenons au sujet de l’article :

Moi aussi, il y a quelques années, je me demandais combien économiser par mois.

Peu importe le montant, j’avais l’impression que ce n’était jamais assez. Que je pouvais épargner toujours plus.

Du coup, je courrais toujours vers l’euro supplémentaire sur mon compte-épargne.

Pourquoi finalement ? Pour le retirer à la fin de l’année. Ou pire… à la fin du mois.

Tout ça parce que je n’avais aucune organisation dans mes finances.

Frustrant ? Oui. Mais surtout… démotivant.

Et j’ai compris d’où venait le problème.

Je vous l’explique dans cet article et vous donne 5 étapes pour trouver le montant idéal à économiser chaque mois.

Prêt ? On y va.

📈 Le montant exact que vous devez économiser

Ok. Vous connaissez la chanson :

Se payer en premier, c’est la base.

Et vous avez réussi. Cette habitude fait maintenant partie de votre vie.

Votre salaire est versé et vous mettez de côté aussitôt. Parfait.

Sauf que… Vous gardez ce sentiment étrange. Ce doute. Cette peur.

Épargnez-vous assez ? Mettez-vous le bon montant de côté chaque mois ?

Votre premier réflexe est de vous renseigner sur Internet. Aller voir ceux qui en parlent sur YouTube. Les blogs. Les réseaux sociaux.

Et là … le drame !

Vous voyez toutes ces personnes capables d’épargner d’énormes sommes. 30%, 40%, 50% de leurs revenus ! C’est énorme !

Résultat ? Le découragement pointe le bout de son nez. Vous doutez. Vous vous sentez à la ramasse.

Reprenez-vous ! Je vais vous dire ce que vous avez besoin de savoir.

Oubliez ces gens : vous êtes le seul à pouvoir définir la valeur idéale à économiser.

Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte :

  • Vos projets
  • Votre situation financière
  • Votre état d’esprit

Nous parlerons de ces éléments dans la suite de l’article.

Ne visez pas un taux d’épargne de 30% si vous avez déjà du mal à mettre 10% de côté.

Mon conseil pour commencer : consulter le tableau Excel de Johan pour optimiser son budget.

Il calcule automatiquement combien vous pouvez économiser chaque mois, en fonction de vos revenus et dépenses.

Cliquez ici pour y accéder, c’est gratuit : 👉 https://formations.les3libertes.fr/le-tableau-excel-pour-optimiser-son-budget-et-economiser-jusqu-a-500-mois-meme-avec-un-petit-salaire

Il vous sera utile pour mettre en application la suite de l’article.

Ça y est ? Bien.

✅ Savoir combien économiser par mois en 5 étapes

1) Trouver une bonne raison pour économiser

Ce qui va suivre est primordial pour la suite. Restez attentif.

Avant de parler d’argent, parlons de vous.

Vous souhaitez savoir combien économiser par mois ? Mauvaise question.

La vraie interrogation est… Pourquoi souhaitez-vous économiser ?

Est-ce pour :

  • Créer un capital important et le contempler avec fierté en vous frottant le ventre ?
  • Mettre en place un fonds de sécurité pour assurer vos arrières ?
  • Réunir une somme d’argent pour investir et augmenter vos revenus ?

Vous devez savoir pourquoi vous épargnez.

Votre motivation sur le long terme en dépend.

Trouvez une raison.

Comment ?

C’est simple : regardez dans votre quotidien ce qui vous tient à cœur, ce qui vous fait vibrer, ce qui vous boostera assez pour combattre un grizzly à mains nues.

Est-ce l’avenir de vos enfants ? L’idée de quitter le salariat ? L’envie de voyager ?

Gardez une idée en tête : votre motivation ne doit pas être une somme d’argent.

Elle représente bien plus que ça : la liberté, la sécurité et l’expérience sont de bons exemples.

Si vous êtes en train de lire cet article, c’est peut-être que la liberté financière vous intéresse.

Oui ? Eh bien, tant mieux.

C’est donc votre objectif. Faites-en votre priorité. Et ne le quittez pas des yeux.

Maintenant, passez à l’étape suivante.

2) Connaitre sa situation financière actuelle pour savoir combien économiser par mois

Imaginez…

Vous participez à une chasse au trésor.

Vous disposez d’une carte sur laquelle est marqué l’emplacement du butin.

Le problème, c’est que vous n’arrivez pas à vous positionner sur la carte.

Sauriez-vous retrouver cette caisse d’or ? Difficile, non ?

Dans la gestion de votre argent, c’est la même chose.

Quelque-soi le projet, sachez d’où vous partez.

Et vous saurez quel chemin emprunter pour rencontrer la réussite.

Une astuce en finances personnelles : faire un bilan.

Utilisez le tableau Excel offert par Johan. Remplissez-le.

Et analysez vos dépenses en fonction de vos revenus.

Optimisez-le en faisant en sorte que vos revenus soient toujours supérieurs à vos dépenses.

Comment ? Vous avez deux solutions :

  • Réduisez vos dépenses : il s’agit d’une bonne méthode, mais elle reste limitée. Vous l’imaginez bien, vous ne pourrez jamais réduire vos dépenses à zéro. Une autre démarche sera donc à envisager si vous souhaitez avancer.
  • Augmentez vos revenus : pour le coup, ici, pas de plafond. Votre seule limite est votre ambition. Vous ne savez pas comment faire ? Johan propose de multiples formations à ce sujet. La bourse. L’écriture. Les crypto-monnaies. Jetez-y un œil.

Une fois le bilan fait et optimisé, vous vous retrouverez avec un excédent disponible.

Bien, mais il ne s’agit toujours pas votre épargne mensuelle.

Je vous explique dans la partie suivante.

3) Déterminer sa capacité d’épargne avec précision

Ok. Vous savez maintenant combien il vous reste une fois les dépenses mensuelles payées.

Mais attention : toutes les dépenses ne sont pas mensualisées.

Certaines d’entre elles sont trimestrielles ou annuelles. C’est là le piège.

En oubliant cela, vous risquez de mettre de l’argent de côté toute l’année…

Et le retirer pour payer ces factures inattendues. De quoi rendre hystérique un prof de yoga.

La solution : l’anticipation.

Utilisez une partie de la portion de votre excédent disponible pour créer un capital. Et utilisez-le pour payer ces factures ponctuelles.

Pour les charges annuelles, divisez le montant par 12.

Mettez une petite somme de côté chaque mois. Sans frustration. Sans douleur.

Autre astuce : lorsque vous percevez un revenu exceptionnel (une prime, par exemple), gardez 30% sous le coude.

Le fisc ne vous surprendra pas cette fois.

Malin ? Oui. Mais surtout, important.

S’il le faut, tenez un calendrier de dépenses.

Et placez-y les mois correspondant aux prélèvements annuels et trimestriels. Au moins, vous n’aurez pas de surprise.

Tenez, voici un exemple :

tableau depenses annuelles
Exemple de calendrier de dépenses annuelles

Toutes ces petites dépenses réduiront votre capacité d’épargne, certes.

Mais au moins, ce qui sera épargné le restera. On y touchera plus !

Vous avez anticipé vos futures factures ? Vous avez maintenant une idée plus précise de votre épargne mensuelle.

Définissez le montant exact et écrivez-le sur un bout de papier.

Passez à l’étape suivante pour continuer.

4) Répartir son épargne

Cette étape consiste à alimenter vos différents projets avec votre épargne. Limitez-vous à trois projets simultanés.

Commencez par classer vos objectifs par ordre de priorité.

Des conseils pour connaitre les projets prioritaires ? Aucun. Cela dépend totalement de vous. De vos envies.

La liste sera différente d’un individu à l’autre.

Tenez. Voici des exemples pour vous aider :

  • Épargne 1 : Rembourser 10 000 € sur le prêt immobiliser dans 24 mois
  • Épargne 2 : Financer 5 000 € pour un voyage à New York dans 3 ans
  • Épargne 3 : Payer les frais de scolarité de 6 000 € de votre enfant dans 2 ans

La recette pour donner une fonction à une épargne : un but, un montant visé et un délai.

Ensuite, répartissez votre capacité d’épargne sur ces trois projets.

Et cela, de manière à pouvoir atteindre vos objectifs en temps et en heure.

Dans certains cas, votre capacité d’épargne sera trop limitée pour garantir l’atteinte de vos objectifs.

Tentez alors d’augmenter vos revenus. Le parrainage bancaire, la vente d’objets, la location d’une chambre… vous avez le choix.

Comme nous l’avons vu, il n’y a pas de bonne réponse à la question « combien économiser par mois » ?

C’est votre situation et vos projets qui détermineront cette valeur. Vos ambitions. Et leurs prix.

Mais votre parcours ne s’arrête pas là.

Il reste une étape. Lisez la suite pour ne rien rater.

5) Démultiplier son épargne

Ne passez pas votre temps à créer un capital pour tout dépenser juste après.

Vos finances vont stagner.

L’inflation vous mangera lentement comme un plat beaucoup trop épicé.

Essayez de faire évoluer votre situation financière.

C’est cette envie d’évoluer qui m’a permis d’épargner environ 10 000 € en moins d’une année.

Pour augmenter votre capacité d’épargne, on a déjà vu deux solutions :

  • Réduire vos dépenses
  • Augmenter vos revenus

Mais il existe une troisième méthode : l’investissement.

Faites travailler votre argent à votre place.

Et augmentez votre capacité d’épargne en conséquence.

Si vous placez 10 000€ en Bourse à 8%, vous pouvez générer jusqu’à 800€/an (soit 66€/mois) d’épargne supplémentaire.

C’est la méthode par excellence pour s’enrichir mois après mois.

Mais vous pouvez aller plus loin…

  • Atteindre l’objectif « zéro dette »
  • Ne plus avoir peur de perdre votre emploi
  • Ne plus dépendre de votre patron
  • Ne plus craindre les factures imprévues

Ou encore…

Devenir libre financièrement.

Cela vous permettra d’atteindre les 3 libertés : financière, géographique et temporelle.

Et donc de vivre où vous voulez quand vous voulez, sans offrir tout votre temps à un patron !

ross parmly rf6ywHVkrlY unsplash

Cela demande du temps. Des efforts. De l’engagement.

Mais la récompense obtenue est bien plus appréciable qu’un voyage de deux semaines en Asie.

Motivé ?

Lancez-vous !

(Un grand merci à Kevin pour son article de qualité, allez faire un tour sur son blog Argent Actif pour apprendre à mieux gérer votre argent)

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies.