fbpx

Comment se sortir d’un burn out professionnel : 7 étapes pour remonter la pente

Peut-être qu’en ce moment, ça ne va pas fort au boulot ?

  • Tu es dans un état de fatigue constant, même après une bonne nuit de sommeil ?
  • Tu te sens épuisé émotionnellement, à fleur de peau ?
  • Tu es angoissé à l’idée d’aller bosser, la fameuse boule au ventre ?
  • Tu es de moins en moins efficace dans ton travail, et tu n’as plus aucune motivation ?
  • Dans le pire des cas, tu fais des insomnies, tu as des douleurs physiques et/ou des troubles digestifs ?

Si tu t’es reconnu dans cette description, tu fais probablement un burn out !

Comment se sortir d'un burn out professionnel

Aussi appelé syndrome d’épuisement professionnel, c’est le signal de détresse du corps qui dit STOP.

Il y a quelques années, j’en ai moi-même fait un.

Je sais à quel point c’est difficile à vivre, et à quel point on a l’impression d’être au fond du trou et en surmenage.

Dans cet article, je vais t’aider à remonter la pente, à partir de mon expérience personnelle.

Je vais t’expliquer comment se sortir d’un burn out professionnel en 7 étapes.

Comment se sortir d’un burn out professionnel en 7 étapes

⭐ 1ʳᵉ étape : Accepte de ne pas aller bien

La première étape pour guérir d’un burn out…

C’est d’accepter que l’on ne va pas bien.

C’est oser dire clairement : « Oui, je fais un burn out ».

Tant qu’on ne l’admets pas, on est dans le déni…

Et ça nous empêche de mettre en place les bonnes actions pour aller mieux !

En 2018, j’ai fait un gros burn out.

Au début, je pensais que je vivais un petit passage à vide, que ça allait passer…

salariat
Moi sur le chemin du boulot, la boule au ventre…

Mais mon état a empiré, jusqu’à avoir des pertes de mémoire chroniques !

Jusqu’au bout, j’ai nié la gravité de mon état.

Je m’énervais même contre mes proches quand ils me faisaient remarquer ma mémoire défaillante…

Au fond de moi, j’avais honte d’en être arrivé là !

Je me sentais faible, fragile, inférieur.

Je me suis demandé « comment ça a pu m’arriver à moi, qui suis généralement si fort ? ».

Le syndrome d’épuisement professionnel est un mécanisme pervers.

Il progresse si lentement qu’on ne le sent pas arriver…

Et quand on se rend compte qu’on ne va pas bien, c’est déjà trop tard, il est bien installé !

Tout le monde est vulnérable, même les tempéraments les plus forts…

Selon une récente étude, près d’1 adulte sur 4 fera un burn out dans sa vie !

Alors comment se sortir d’un burn out professionnel ?

Déjà, ne sois pas si dur avec toi-même si tu en es victime.

Commence par nommer clairement ton ennemi : le burn out !

Une fois ce premier pas fait, tes émotions vont se débloquer.

Comme un deuil, tu vas passer par une multitude d’émotions contradictoires.

Douleur, culpabilité, colère, marchandage, dépression…

Le mieux à faire ? Les laisser s’exprimer sans jugement :

  • Tu as envie de pleurer ? Isole-toi et laisse ta tristesse s’exprimer.
  • Tu es en colère ? Enfile des gants de boxe et va frapper dans un sac !
  • Tu déprimes ? Discutes avec tes proches ou consulte un professionnel.

Après quelques jours de purge émotionnelle, tu devrais déjà te sentir beaucoup mieux !

Tu seras prêt pour les prochaines étapes de ta guérison.

⭐ 2ᵉ étape pour comment sortir d’un burn out : Arrête de travailler (sans attendre)

Que dirais-tu à un fumeur qui fait des crises d’asthmes tous les jours ?

« Arrête de fumer tout de suite ! »

Oui, parce que tu sais que la crise d’asthme est une conséquence directe du tabagisme.

C’est exactement la même chose pour le burn out professionnel !

La cause de ton mal-être, c’est ton travail.

Pour aller mieux, la première étape est donc d’arrêter de travailler sans attendre.

Si tu continues à bosser pour l’entreprise qui t’a mené au burn out, sans rien changer ?

Tu continueras à t’épuiser professionnellement jour après jour…

Et tu prendras de graves risques pour ta santé mentale !

Comme le dit si bien Einstein : « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent ! »

Opte pour la solution radicale : cesse toute activité professionnelle, au moins temporairement, le temps de te reconstruire.

Pour ça, tu as plusieurs options :

  • Tu peux consulter un médecin qui te mettra en arrêt maladie pour épuisement professionnel. Depuis peu, le burn out est reconnu comme une maladie professionnelle par l’Assurance Maladie. Tu pourras guérir de chez toi, à ton rythme, tout en continuant d’être payé. Par contre, dès que tu iras mieux, ton médecin te renverra au travail !
  • Tu peux aussi négocier une rupture conventionnelle ou carrément te faire licencier. Dans les deux cas, tu profiteras de l’allocation chômage pour subvenir à tes besoins (pendant 2 ans maximum), le temps de te remettre d’aplomb et de chercher un nouvel emploi.

Dans tous les cas, je te déconseille de démissionner (même si c’est la solution qui semble la plus simple).

Le burn out te rend vulnérable et la dernière chose dont tu as besoin, c’est de te retrouver sans source de revenu !

Il n’y a rien de pire que d’être en burn out et devoir retrouver un job alimentaire pour s’en sortir…

Alors ne te mets pas en danger et prépare un terrain propice à ta guérison en choisissant une des deux options ci-dessus.

⭐ 3ᵉ étape : Repose-toi, beaucoup

Si tu es épuisé professionnellement, c’est peut être :

  • Parce que tu as trop tiré sur la corde, en te donnant corps et âme pour ton travail
  • Ou parce que quelqu’un t’a pressé comme un citron

Dans tous les cas, tu as été au-delà de 100% de tes capacités émotionnelles.

C’est comme vouloir parcourir 150km avec une voiture qui n’a que 100km d’autonomie : c’est la panne assurée !

panne essence

Voici pourquoi ta priorité, après avoir arrêté de travailler, est de prendre du repos :

  • Dors beaucoup, fais la grasse matinée pendant plusieurs jours
  • Médite
  • Ressource-toi avec la nature
  • Prends un bain chaud
  • Regarde des films
  • Mange des plats qui te réconfortent
  • Paye-toi un massage…

Prends soin de toi, et surtout, ne culpabilise pas de le faire !

Prends tout le temps dont tu as besoin : chez certaines personnes, quelques jours suffisent, chez d’autres il faut plusieurs semaines.

Les personnes qui font des burn out sont souvent des employés consciencieux et perfectionnistes…

Qui font toujours de leur mieux pour ne décevoir personne…

Parfois en dépit de leur santé physique et mentale !

Apprendre comment se sortir d’un burn out professionnel, c’est un peu apprendre à devenir égoïste et penser à soi.

Une fois que la grosse fatigue sera derrière toi, je te conseille de retrouver une hygiène de vie saine.

Par exemple, en te (re)mettant au sport.

Ça va t’aider à reprendre confiance en toi, évacuer la frustration et te sentir mieux dans ton corps.

Profite de ce temps libre pour retrouver un certain contrôle sur ta vie (que tu as progressivement perdu).

Expérimente de nouvelles passions, démarre un projet, occupe ton esprit…

Tu as toujours rêvé d’avoir la main verte ? Va acheter 2-3 plantes vertes et apprends à t’en occuper !

À ce stade, pense le moins possible à ton boulot.

Ne te demande pas si tu vas reprendre, ni comment ça va se passer.

Garde tes options ouvertes, pour le moment, l’heure est au repos inconditionnel.

À chaque jour suffit sa peine.

⭐ 4ᵉ étape : Tire les leçons de cette expérience

Une fois bien reposé, le trop-plein émotionnel va se calmer…

Et tu pourras revenir à un raisonnement logique.

À ce moment-là, je te conseille d’envisager une introspection.

C’est-à-dire regarder en arrière, et te poser les bonnes questions pour comprendre ce qu’il s’est passé et trouver la cause du burn-out.

Comme dans une relation amoureuse, c’est après la rupture que tu fais le bilan.

Et que tu définis, ce que tu veux, mais surtout ce que tu ne veux plus à l’avenir.

Il va falloir identifier :

  • Quels comportements toxiques tu as subi en entreprise
  • Mais aussi, quels comportements tu t’es auto-infligé

Car un burn out, ce n’est pas 100% l’entreprise et 0% toi.

Souvent, les torts sont partagés.

Par exemple, quand tu t’investis beaucoup trop dans ton travail…

Ou quand tu gardes tes émotions négatives pour toi, quand tu es contrarié.

Ce n’est pas un exercice facile car cela demande de mettre ton égo de côté, en acceptant de te remettre en question.

La vérité, c’est que pour se faire respecter au travail, il faut avoir la bonne attitude !

Ça ne protège pas totalement du burn out, mais ça réduit fortement les chances d’être abusé et d’en faire un.

Alors demande-toi donc comment tu en es arrivé là.

Sans jugement et sans animosité envers toi et ton entreprise, retrace l’histoire de A à Z.

Écris ton histoire sur un carnet, pour faire le point une bonne fois pour toutes.

Note tous les détails et identifie les moments clés.

En plus de te sentir soulagé par les vertus thérapeutiques de l’écriture…

Tu auras une vision d’ensemble qui te permettra de prendre de meilleures décisions à l’avenir dans ta vie professionnelle…

Si tu sautes cette étape, tu risques de répéter les mêmes erreurs en boucle et enchainer les expériences professionnelles douloureuses.

⭐ 5ᵉ étape : Reprends (intelligemment) le travail

Lorsque tu commences à aller mieux, plusieurs choix s’offrent à toi :

  1. Reprendre le travail dans ton entreprise
  2. Reprendre le travail dans une nouvelle entreprise
  3. Changer de vie professionnelle

👉 Si tu as identifié que le burn out a été causé en grande partie par tes propres comportements (par exemple en te mettant trop la pression)

Alors tu peux éventuellement reprendre le travail dans ton entreprise.

👉 Si tu as identifié que ton entreprise est la cause principale de ton mal-être (à cause d’un patron toxique par exemple)

Là, il faut fuir le plus loin possible et changer d’entreprise !

👉 Si ça va plus loin qu’une histoire d’entreprise ou de patron, et que tu te sens profondément inadapté au monde du travail…

Alors tu peux envisager un changement professionnel profond (par exemple, en travaillant à ton compte).

Quand j’étais encore salarié, je ne supportais plus :

  • Travailler 5 jours sur 7, 7h par jour et me dire que j’allais faire ça pendant 40 ans…
  • Ne pas avoir assez de temps libre pour profiter de mes passions, mes proches et prendre soin de moi…
  • Avoir l’impression d’être inutile, de n’apporter aucune valeur à la société, de pouvoir être remplacé en quelques jours… Bref, de n’être qu’un exécutant.

Le salariat est un mode de travail qui peut te briser à long terme.

Peut être qu’aujourd’hui, tu as atteint le maximum de ta tolérance ?

Alors cette question est primordiale, et tu dois te la poser sérieusement :

« Est-ce que je suis prêt à reprendre la même vie qu’avant ? »

epuisement professionnel

Certains burn out sont passagers car ils sont liés à un comportement que l’on peut changer…

D’autres sont chroniques, car ils sont liés au mode de travail du salariat.

Réfléchis bien à cette question, prends plusieurs jours pour y penser.

Et si la réponse ne te vient pas naturellement, écoute ton intuition.

Au fond de toi, chacune de ces options te fait ressentir une émotion.

Écoute ta petite voix :

  • Peut être que tu vibres quand je te parle de quitter le salariat ?
  • Et que ta gorge se serre quand je te dis de retourner dans ton entreprise ?

Quand j’étais en burn out, le simple fait d’imaginer retravailler avec mon ancien patron me créait une boule dans le ventre.

Par contre, j’étais à cette époque encore aligné avec le salariat.

Ce n’est que plus tard que j’ai compris que ce mode de travail n’était pas fait pour moi.

Parfois, il faut continuer à se tromper pour trouver sa voix.

Fais-toi confiance, écoute ton intuition à l’instant T, et crois en toi.

⭐ 6ᵉ étape : Protège-toi des futurs burn out

À ce stade, tu es sorti d’affaire… au moins pour ce burn out.

Bravo pour tout ce chemin parcouru !

Mais tu ne dois pas pour autant reproduire les mêmes erreurs, au risque d’en vivre à nouveau.

À partir de maintenant, sois plus attentif à tes émotions.

Ressens lorsqu’une situation se dégrade et occupe-toi du problème avant qu’il ne devienne incontrôlable.

Par exemple, pose tes limites au travail de manière beaucoup plus ferme.

Quelques jours avant mon premier burn out, je travaillais environ 10h/jour.

Mon patron, avec qui je m’étais associé pour créer une start-up, me mettait une pression monstre sur le dos !

Il ne m’obligeait pas directement à bosser autant, mais il me le suggérait fortement.

Quelques mois plus tard, épuisé, j’ai craqué et j’ai démissionné dans la foulée.

Ce jour-là, je me suis juré de ne plus jamais travailler une minute de plus que ce qu’indique mon contrat de travail.

Lors de ma prochaine expérience professionnelle, mon patron m’a convoqué dans son bureau et m’a demandé de rester un peu plus longtemps le soir et de ne pas partir à l’heure pile car, je cite, « ça donne un mauvais exemple aux autres ».

En temps normal ? Je me serais écrasé et j’aurais accepté à contre cœur.

Mais cette fois-ci, je m’y étais préparé, et j’ai poliment refusé sa demande.

Comme j’étais dans mon droit, il n’a rien pu faire, et j’ai continué à partir à l’heure.

Cette fois-ci, j’ai préféré me protéger plutôt que faire plaisir à mon patron.

Pour moi, lui tenir tête a été une grande victoire, une sorte de revanche sur mon burn out passé !

Ainsi, j’ai bien mieux vécu cette expérience professionnelle que la précédente, parce que j’ai su me positionner dans l’entreprise et me faire respecter.

Dans la prochaine partie, on va voir comment se sortir d’un burn out professionnel de manière définitive !

⭐ 7ᵉ étape (la solution ultime) : libère-toi du salariat

Si malgré tout ça, tu te sens encore mal dans ta vie professionnelle…

Alors c’est peut être un problème de compatibilité avec le salariat.

Le salariat t’empêche de t’épanouir pleinement car :

  • Tu passes beaucoup trop de temps en entreprise
  • Ton planning manque de flexibilité
  • Tu n’es pas payé à ta juste valeur
  • Tu manques de sens, tu te demandes à quoi tu sers
  • Tes missions sont répétitives et ne te motivent pas
  • Tu es asservi à un patron, pas toujours très sympa
  • Et bien d’autres !

Aujourd’hui, c’est le mode de travail le plus répandu…

Mais c’est loin d’être le plus agréable.

Alors du coup, que faire ?

Eh bien, il existe d’autres modes de travail pour gagner sa vie.

Par exemple, les petits projets rentables.

Ce sont des projets minimalistes, que tu crées en fonction de tes passions et compétences…

Et qui, une fois automatisés, te rapportent des revenus automatiques.

Tu les mets en place en quelques jours de travail, puis ils te rapportent des rentes à vie.

L’avantage, c’est que ces rentes ne dépendent pas de nombre d’heures que tu y passes, contrairement au salariat où tu es payé à l’heure.

Même si tu pars en vacances, le petit projet rentable continue de générer des revenus car tu l’as automatisé.

Par exemple ? En 2021, ce blog m’a rapporté 1479€/mois.

Pour me faire connaitre, je n’ai pas besoin d’être derrière mon écran.

La preuve, tu lis cet article probablement après avoir fait une recherche sur Google…

Car j’ai automatisé la prospection.

Le blog ? C’est un exemple de petit projet rentable parmi tant d’autres !

Ici, je gagne ma vie en partageant ma passion pour la liberté financière.

Liberté financière, qui ouvrira la porte à tes libertés géographique et temporelle.

Autrement dit, le superpouvoir de pouvoir faire ce que tu veux, où tu veux et quand tu veux.

Le but ? Travailler sur des projets épanouissants et moins contraignants que le salariat.

En plus, ces projets sont totalement compatibles avec une activité salariée en parallèle.

Tu peux commencer à les créer dès aujourd’hui.

Le jour où tu remplaceras ton salaire ? Tu pourras quitter ton CDI en toute sécurité.

Tu auras une vie personnelle et professionnelle plus équilibrée.

Tu retrouveras du sens, en bossant pour toi, de chez toi…

Une chose est sûre : tu pourras être à ton écoute.

Il n’y aura aucun patron ou collègue pour te mettre la pression ou te manquer de respect.

liberte financiere
Une journée de boulot à la maison sans stress, ça ressemble à ça !

Je génère des revenus automatiques depuis 2016 et j’ai atteint la liberté financière en 2018 !

Aujourd’hui, je vis exclusivement de ces revenus et j’aide les salariés qui en ont marre du salariat à faire comme moi.

🎁 Pour t’aider à démarrer, j’ai décidé de t’offrir mon guide des « 24 moyens de générer des revenus automatiques » :

🎁 Guide offert 🎁

24 moyens de générer des revenus passifs

👉 24 idées de projets simples et rentables à lancer dès ce soir

👉 Les meilleures stratégies & business pour générer des revenus automatiques sur le long-terme et enfin profiter de la vie.

👉 Des conseils réguliers pour atteindre la liberté financière et sortir de cette routine infernale.

Télécharger

Je te liste TOUS les projets qui peuvent te rapporter jusqu’à 1000€/mois, en parallèle de ton emploi.

Si tu te retrouves sans emploi après un burn out, c’est peut être le bon moment de te lancer, qui sait, tu y prendras peut être goût !

En cliquant sur « Accepter », vous acceptez l’utilisation de cookies à usages techniques nécessaires au bon fonctionnement du site, à usages statistiques et de personnalisation.
En savoir plus