fbpx

Comment convaincre son patron pour une augmentation de salaire (en 7 étapes simples) ?

blank

Tu as l’impression de ne pas être payé à ta juste valeur ?

Ton salaire stagne et tu n’évolues plus dans ton entreprise ?

Il est peut être temps de demander une augmentation de salaire à ton patron !

Problème : en France, l’ascenseur social est en panne…

Les évolutions se font plus rares qu’à l’époque de nos parents et les salaires stagnent.

Aujourd’hui, tu aimerais gagner plus d’argent pour aller au bout de tes projets…

Organiser un beau voyage, acheter une maison, ou simplement vivre plus confortablement.

Dans cet article, je te propose de voir comment convaincre son patron pour une augmentation de salaire.

Je te partage les 7 étapes pour négocier une augmentation de salaire significative, même si la situation économique ne s’y prête pas !

Lis bien l’article jusqu’au bout, car à la fin, je te donnerai un plan B (qui fonctionne dans 100% des cas) si ton patron refuse de t’augmenter.

⚠️ Attention : les conseils de cet article ne s’appliquent pas aux grosses entreprises qui payent leurs salariés selon des grilles de salaire fixes, ou aux métiers de la fonction publique, qui ont des salaires conventionnés.

C’est parti !

❌ Pourquoi ton (méchant) patron ne souhaite pas augmenter ton salaire ?

Avant de négocier une augmentation de salaire, il est malin de comprendre les motivations profondes d’un chef d’entreprise.

« Connais ton ennemi et connais-toi toi-même, eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux » – Sun Tzu, L’art de la guerre

Bon ok, la comparaison avec la guerre est un peu exagérée, mais l’idée est là.

Est-ce que tous les patrons sont des radins sans cœur ?

Non : en fait, la raison de leur réticence est purement économique.

Ton patron n’est pas la mère Thérésa, et son but en tant que bon chef d’entreprise, c’est de faire un maximum de bénéfices.

Pour faire des bénéfices, il peut actionner deux leviers :

  1. Augmenter son chiffre d’affaires
  2. Limiter ses dépenses

Malheureusement, aux yeux de ton patron, ton salaire est une dépense.

Tu es donc un poids dans son budget, et il fera tout pour tirer « ton prix » vers le bas.

Pour ne rien arranger, lorsqu’un patron te paye 1500€/mois, il doit rajouter environ 1500€ pour payer les charges patronales (tu lui coûtes donc 3000€ au total).

Donc une augmentation de salaire de 200€/mois pour toi, c’est 400€/mois à payer pour lui.

(La France, pays le plus taxé au monde ! Cocorico 🇫🇷)

Bien sûr, ça n’excuse pas tout, car certaines entreprises peuvent largement se le permettre…

Mais souviens-toi que les salaires sont un pôle de dépense très important pour une entreprise.

Voici pourquoi un patron cherchera toujours à garder le salaire de ses salariés le plus bas possible.

Et voici pourquoi il faut présenter à ton patron de bonnes raisons de t’augmenter pour le convaincre.

Maintenant parlons de toi :

En tant qu’employé, tu te lèves tous les matins pour subvenir à tes besoins et financer ton train de vie.

Ton objectif principal, c’est de gagner plus.

(Et pas de bosser pour les beaux yeux de ton patron.)

Toi et lui avez donc des intérêts opposés : il y a conflit d’intérêts.

negociation

C’est pourquoi vous ne serez jamais d’accord sur le salaire idéal.

Et c’est aussi pourquoi tu dois négocier pour trouver un compromis.

C’est un équilibre subtil, où il faut faire preuve d’empathie, pour comprendre les enjeux de chaque côté.

💪 Pourquoi ton patron est en position de force dans la négociation ?

À l’époque de nos parents, il y a avait du travail pour (quasiment) tout le monde.

Il suffit de regarder la courbe du chômage depuis 1975 :

Taux de chomage en France depuis 1975

~3% de chômage en 1975, contre ~10% en 2011 !

Les rapports de forces entre les employeurs et les employés étaient assez équilibrés.

Si tu n’étais pas content de ton salaire, tu pouvais démissionner et trouver une entreprise plus généreuse assez facilement.

Aujourd’hui ? Nous avons traversé de nombreuses crises économiques…

Et il y a moins d’emplois disponibles qu’avant !

Les patrons sont donc en position de force.

Ils savent que nous avons besoin de travailler pour vivre…

Et qu’ils trouveront toujours quelqu’un prêt à bosser à leurs conditions.

Du coup, ils n’augmentent pas les salaires car ça n’a aucun intérêt pour eux.

Pour demander une augmentation de salaire, tu vas donc devoir renverser les rapports de force pour peser dans la négociation.

C’est ce qu’on va voir dans la suite de l’article, reste bien avec moi !

✅ Comment convaincre son patron pour une augmentation de salaire : 7 étapes pour obtenir un « OUI » !

Même si tu n’es pas en position de force, tu peux quand même décrocher une augmentation.

Pour cela, tu dois bien préparer ta négociation et adopter la bonne attitude.

On va voir ça ensemble.

⭐ 1/ Rends-toi indispensable

Pour obtenir une augmentation de salaire, tu dois te rendre indispensable dans l’entreprise.

Tu dois avoir des compétences recherchées, qu’on ne trouve habituellement pas chez les autres candidats.

Par exemple, quand j’étais Chef de Projet, ma force était ma polyvalence, qui me permettait d’être aussi efficace en code informatique qu’en design graphique.

En général, ces deux compétences sont antagonistes, et peu les possèdent en même temps.

J’en ai donc fait ma force : mon patron savait que si je partais, il devrait probablement me remplacer par deux nouveaux salariés…

Et donc payer deux salaires au lieu d’un seul : ça n’aurait pas été rentable pour lui.

Du coup, si tu exerces un métier « tout public »…

C’est-à-dire que tout le monde peut faire et qui ne demande pas de compétence technique particulière…

Il sera difficile de négocier une augmentation de salaire.

pexels valeria boltneva 580613

(C’est ton cas ? Continue à lire l’article, j’ai une solution pour toi)

Chez McDonald’s par exemple, tout le monde est capable de mettre de la salade dans un burger.

Du coup, quel intérêt de te payer plus alors qu’un autre fera exactement la même chose pour moins cher ?

Par contre ? Tout le monde n’est pas capable de maitriser Excel à la perfection ou de confectionner de bons gâteaux.

Ces compétences « techniques » demandent souvent d’avoir suivi une formation pour les maitriser…

Et elles sont la clé pour appuyer sa négociation.

Si tu n’as pas de compétence technique, il est temps d’agir : forme-toi de ton côté pour en acquérir de nouvelles.

Une langue rarement parlée ? Un logiciel méconnu ?

Si par exemple tu es le seul réceptionniste à parler chinois dans un hôtel de luxe, tu auras une compétence que 99% des autres n’ont pas.

Rends-les dépendant en étant spécial !

⭐ 2/ Sois l’employé idéal

Même si beaucoup de personnes cherchent un emploi, cela ne veut pas dire qu’ils travaillent bien.

Je connais beaucoup de chefs d’entreprises qui ont des difficultés à recruter de la main d’œuvre de qualité.

C’est-à-dire des personnes sérieuses, professionnelles, ponctuelles, etc.

Ça se fait rare, surtout dans les professions peu ou pas qualifiées.

Dans ce cas, tu ne vas pas te démarquer sur tes compétences techniques, mais sur tes compétences humaines.

Les employeurs savent que les bons éléments sont rares.

À une époque j’ai fait du recrutement pour une société de nettoyage automobile, et je te garantis que les bons éléments étaient vraiment chouchoutés !

On leur donnait par exemple des primes de bonne conduite, pour les féliciter d’arriver à l’heure, etc.

Les patrons n’ont aucun intérêt à te remplacer si tu es la personne idéale pour ton poste.

Ce serait même contre productif car lancer un recrutement demande du temps, de l’argent et beaucoup d’énergie !

En plus, ils prendraient le risque de te remplacer par quelqu’un de moins bien.

Selon un célèbre dicton : « on sait ce que l’on perd, mais pas ce que l’on gagne ».

Fais mieux que la majorité de tes collègues, et ils seront prêts à t’augmenter pour te faire rester.

Être bon, voilà comment convaincre son patron pour une augmentation de salaire, en toute simplicité !

⭐ 3/ Fausse bonne idée : menacer ton patron !

Je vais aussi te parler d’une erreur que beaucoup font : celle de demander une augmentation de salaire sur le ton de la menace.

Souvent, la menace est indirecte : on fait comprendre à notre patron qu’en cas de refus, on risque de quitter la boite !

Crois-moi, dans une relation professionnelle, le chantage n’apporte que du négatif.

Tu vas peut être te faire augmenter car ton patron aura peur de te perdre sur le moment…

Mais tu seras dans son collimateur, parce qu’il se sentira trahi.

N’entre pas en confrontation directe avec tes supérieurs, car tu risques de briser leur confiance.

Une augmentation de salaire ne s’exige pas, elle se discute et se négocie calmement, en avançant des arguments rationnels.

Je sais que ce n’est pas facile de rester neutre et détendu dans une telle situation…

Car la frustration qui s’accumule depuis des mois s’exprime tout à coup !

Alors reste zen et fais ta demande avec le sourire.

⭐ 4/ Comment demander une augmentation de salaire à son patron : l’entretien annuel d’évaluation

Ce n’est jamais le bon moment pour demander une augmentation !

Et essayer de trouver le moment parfait peut se révéler très stressant.

C’est pourquoi je préconise d’en parler dans un contexte bien précis : celui de l’entretien annuel d’évaluation.

Normalement, les entreprises sont censées recevoir leurs employés individuellement, chaque année, pour faire un point sur leur poste et élaborer leur plan d’évolution professionnelle.

En pratique, beaucoup d’entreprises ne le font pas.

Si c’est le cas de ta boîte, demande à ton supérieur hiérarchique d’y remédier.

Prétexte avoir envie de faire le point sur ton poste, d’obtenir son avis sur la qualité de ton travail et de discuter de ton avenir dans l’entreprise.

Cette démarche sera forcément bien reçue, car cela montre à ton patron que tu es motivé et ambitieux !

Comment convaincre son patron pour une augmentation de salaire

Pendant l’entretien, commence par réaffirmer ta motivation à bosser dans cette entreprise.

Ensuite, parle de ta place dans l’entreprise et de tes envies d’évolution !

Si la discussion ne prend pas naturellement cette direction, tu peux être plus direct et demander clairement un plan de carrière.

Le plan de carrière, c’est une projection dans laquelle ton patron et toi imaginez ton évolution dans l’entreprise.

Lorsqu’il évoquera un nouveau poste ou de nouvelles missions, ce sera l’occasion de parler augmentation de salaire.

En revanche, si ton patron n’a pas d’évolution à te proposer et que tu es coincé dans ton poste, alors le prochain conseil te sera utile.

⭐ 5/ Avance des arguments concrets (et pas émotionnels)

Beaucoup pensent qu’une augmentation se « mérite ».

Ils disent :

  • « Je mérite d’être augmenté car je suis là depuis longtemps… »
  • « Je mérite d’être mieux payé car je travaille bien »

Pourtant, être là depuis longtemps n’a rien d’exceptionnel, et bien travailler est normal.

Alors comment convaincre son patron pour une augmentation de salaire ?

Pour bien négocier, éviter de mélanger émotions et salaire.

Ton patron ne te paye pas parce que tu es sympa, il te paye parce que tu fais ce qu’il te demande.

Lui raisonne comme un patron, en analysant tes performances de manière rationnelle et logique.

Tu dois lui mâcher le travail en lui apportant les arguments et les preuves qui vont te permettre de demander une augmentation.

Par exemple :

  • « Cette année, j’ai augmenté le chiffre d’affaires de la boîte de 10%, et je peux le prouver »
  • « J’ai une nouvelle personne dans mon équipe, ma charge de travail a donc augmenté »

Parle de chiffres, explique pourquoi une augmentation de salaire est justifiée…

Les arguments doivent être rationnels et pas émotionnels.

Si tu arrives à convaincre ton patron de tes bons résultats (et à les prouver), il y a peu de chance qu’il refuse de t’augmenter.

⭐ 6/ Sois sûr de toi

Quand on demande une augmentation, on a souvent l’impression de « quémander » de l’argent…

Un peu comme si on savait qu’on ne la méritait pas.

Erreur, car ton patron sentira ta gêne et profitera de cette « faiblesse » pour refuser ta demande.

Si tu n’y crois pas, il n’y croira pas non plus.

Pour mettre toutes les chances de ton côté, convaincs-toi que cette augmentation est légitime avant d’en parler à ton patron.

pexels the coach space 2977547

3 astuces pour paraitre crédible et confiant quand tu demandes une augmentation de salaire

1/ Ne parle pas en salaire mensuel mais en salaire annuel

Demander 28 000€/an quand on gagne déjà 25 000€/an n’est pas choquant.

Par contre ? C’est plus marquant si tu demandes 2333€ au lieu de 2083€.

En effet, on a plus de facilité à se rendre compte de l’ordre de grandeur d’une augmentation quand on la ramène à un salaire mensuel (car personne ne parle en salaire annuel, sauf les comptables et les RH).

2/ Parle en salaire net plutôt qu’en brut

Les salaires nets sont beaucoup moins impressionnants que les salaires bruts.

Par exemple, 25 000€ net est égal à 32 051€ brut.

Par contre, précise bien que tu parles en net lorsque tu annonces tes prétentions salariales, pour éviter tout malentendu.

3/ Donne un montant précis

Évite les chiffres ronds de type 25 000€, demande plutôt 26 550€.

Ça donnera l’impression que ce montant a été murement réfléchi…

Et donc qu’il correspond parfaitement à ta valeur.

Ton patron osera moins tirer ta proposition vers le bas.

⭐ 7/ La méthode Kamikaze pour négocier une augmentation de salaire significative

L’autre risque, c’est de demander une augmentation de salaire trop faible (autour de 2/3%).

Tu ne vas pas pouvoir demander d’être augmenté tous les ans…

C’est pourquoi je te conseille de faire « un gros coup » en demandant le salaire le plus haut possible.

Et pour que ta proposition soit acceptée, n’hésite pas à exagérer le montant !

Si tu veux être payé 30 000€/an, demande 35 000€.

Ton patron va se décomposer suite à ta demande, car il ne s’attendait pas à un tel montant (la plupart des employés demandent quelques miettes, par peur de trop demander).

Il va donc essayer de réduire ce montant, avec une contre-proposition plus faible.

Il y a de fortes chances qu’il te propose le salaire que tu avais en tête depuis le départ.

Cela lui donnera l’impression d’avoir fait une bonne affaire.

Et ce sera mission réussie pour toi !

Et dans le cas ou il accepte ta première proposition, champagne 🍾 !

Bilan de l’article : Comment convaincre son patron pour une augmentation de salaire ?

Pour mettre toutes les chances de ton côté :

  1. Prends le temps de trouver des arguments logiques, qui justifient ton augmentation (compétences techniques et/ou humaines, résultats obtenus).
  2. Trouve le bon moment pour en parler à ton patron, idéalement lors d’un entretien dédié.
  3. Fais ta demande avec diplomatie, sans menace, en mettant au maximum tes émotions de côté.

Que faire si ton patron refuse de t’augmenter ? 😓

Il y a deux types de refus :

  • Le refus doux, où il te dit « on en reparlera dans quelques mois ». Dans ce cas, la porte n’est pas complètement fermée…
  • Le refus ferme et catégorique, par le patron toxique, qui ne laisse aucune chance à une future augmentation.

Dans les deux cas, accepte la sentence et ne te braque pas.

Souviens-toi que ce n’est pas personnel.

Dis simplement « ok », et retourne travailler.

Un patron s’attend toujours à une réaction agressive après un refus d’augmentation de salaire.

Du coup, fais l’inverse : ton calme olympien va le faire cogiter.

S’il tient vraiment à te garder, il y a de fortes chances qu’il te fasse une contre-proposition quelques jours plus tard.

C’est un bras de fer mental que tu engages avec lui, et rester calme est ta meilleure arme.

Si malgré cela rien ne se passe, alors voici une méthode secrète pour auto-augmenter ton salaire…

🔥 La méthode secrète pour t’auto-augmenter, sans la permission de ton patron

Ton patron ne veut pas t’augmenter ? Alors on va se passer de lui !

Parce que finalement, la meilleure réponse à la question « comment convaincre son patron pour une augmentation de salaire », c’est encore de ne pas avoir de patron.

Rien ne t’interdit de créer une nouvelle source de revenu, hors du salariat.

👉 Chez Les 3 Libertés, j’aide les salariés à créer des petits projets épanouissants qui génèrent des revenus automatiques…

Pour les aider à gagner plus, en travaillant moins.

Il existe des dizaines de petits projets, que tu peux développer en seulement quelques jours…

Et qui une fois mis en place, te rapportent plusieurs dizaines ou centaines d’euros par mois, en automatique.

Voici un exemple personnel : depuis 2017, j’écris et autopublie des petits guides pratiques sur Amazon.

Chaque guide me demande environ 30 jours d’écriture.

Une fois publié, il est disponible dans le catalogue d’Amazon, et les lecteurs l’achètent jour et nuit, sans que ma présence soit requise.

Cette seule source de revenu ? Elle me rapporte jusqu’à 1200€/mois.

AMZ2

Quand j’étais salarié, je gagnais 2000€/mois, que je complétais avec ce système.

Que mon patron accepte ou pas mon augmentation ? Ça m’était totalement égal…

Car j’ai découvert que je n’avais pas besoin d’un patron pour me rémunérer.

J’ai alors commencé à créer des projets minimalistes, en investissant quelques heures par soir, après le boulot…

C’est un excellent moyen d’être payé à ta juste valeur, chose impossible dans le salariat où ton patron cherchera toujours à te payer le moins possible.

L’idée de t’auto augmenter te tente mais tu ne sais pas par où commencer ?

🎁 Laisse-moi t’offrir mon guide des « 24 moyens de générer des revenus passifs » :

🎁 Guide offert 🎁

24 moyens de générer des revenus passifs

👉 24 idées de projets simples et rentables à lancer dès ce soir

👉 Les meilleures stratégies & business pour générer des revenus automatiques sur le long-terme et enfin profiter de la vie.

👉 Des conseils réguliers pour atteindre la liberté financière et sortir de cette routine infernale.

Télécharger

Je te dévoile tous les moyens de gagner de l’argent automatiquement, à côté de ton CDI, pour augmenter ton salaire par tes propres moyens…

Et qui sait, un jour, peut être de remplacer complètement ton salaire.

Imagine si tu n’avais plus besoin d’aller travailler pour un patron pour gagner ta vie.

Tu récupèrerais du temps libre pour profiter pleinement de la vie !

👉 Clique ici pour le télécharger gratuitement mon guide.

En bonus, tu recevras mes meilleurs conseils par mail pour quitter progressivement le salariat avec des projets-passions.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies.